Loyer mensuel moyen par logement

Loyer mensuel moyen par logement

Thème

Logement


Moyenne régionale (2017)

700,0 €

I. Introduction

Cet indicateur repose sur un échantillon de locataires bruxellois qui ont été sélectionnés indépendamment de la date à laquelle ils se sont installés dans leur logement. Les données ont donc trait au loyer mensuel moyen payé par tous les locataires bruxellois, et pas uniquement aux nouveaux contrats de bail.

Les frais de logement et, dans le cas des locataires bruxellois, le loyer, constituent un poste important dans les dépenses mensuelles d'un ménage. Le montant du loyer qui doit être payé dans les différents quartiers de Bruxelles donne une indication de l'accessibilité du marché du logement dans ces quartiers, et plus précisément du marché locatif. On part généralement du principe que la part des loyers dans les dépenses mensuelles d'un ménage ne devrait pas pouvoir excéder 30 % des revenus du ménage. Partant de cette règle et en se basant sur le loyer mensuel moyen, il est possible de se faire une idée du revenu moyen dont il faut disposer pour pouvoir accéder au marché locatif d'un quartier donné.


 


II. Description de la carte

II.1. En 2017

En 2017, le loyer mensuel moyen d'un logement est très élevé dans le quadrant sud-est de la Région de Bruxelles-Capitale 

Les loyers les plus bas sont pratiqués dans le croissant pauvre, dans les quartiers situés le long du canal dans le sud-ouest de la Région et dans les quartiers au long de l'avenue de la Couronne. Quant aux loyers les plus élevés, on les trouve dans le quadrant sud-est de la Région de Bruxelles-Capitale, plus précisément dans les quartiers situés le long de l'avenue Louise et de la rue de la Loi/avenue de Tervuren dans la première couronne, ainsi que dans le sud-est de la deuxième couronne. Pour un logement situé dans le Pentagone, un logement le long de l'avenue de la Couronne dans la première couronne et un logement dans le nord-ouest de la deuxième couronne, un locataire paie en moyenne un loyer intermédiaire. 

Les différences observées dans les loyers sont en partie dues à la composition très disparate du parc de logements des différents quartiers bruxellois. Par exemple, le parc de logements du centre se compose par exemple davantage d'habitations de plus petite taille et d'appartements, tandis que la partie sud-est de la deuxième couronne se compose plutôt de maisons. Le marché locatif du quadrant sud-est se compose de logements de meilleure qualité occupés par les ménages plus nantis. D'autres aspects jouent un rôle également, comme la proximité des institutions européennes par exemple.

II.2. Évolution de 2010 à 2017

En 2010, le loyer mensuel moyen s'élevait à 591 euros. Il a augmenté jusqu'à atteindre 709 euros en 2015, puis est retombé à 700 euros en 2017. Il convient à cet égard de faire remarquer que l'impact de l'inflation n'a pas été pris en compte, ce qui explique pour une part l'augmentation observée jusqu'en 2015 : si l'on convertit le loyer payé en 2010 en euros constants de 2017, ce loyer s'élève à 665 euros, contre 737 euros pour le loyer en 2015. Toutefois, l'augmentation de 665 euros à 737 euros ne s'explique pas par l'inflation et est sans rapport avec l'indexation. Entre 2015 et 2017, le loyer moyen retombe de 737 euros à 700 euros si on le calcule en euros constants de 2017.

La répartition géographique des loyers à l'échelle régionale n'a pas connu de modifications substantielles entre 2010 et 2015. Entre 2015 et 2017, on remarque dans certains quartiers une forte diminution du loyer moyen, en particulier dans le sud-est de la Région où les loyers sont plus chers. C'est le cas notamment du quartier universitaire et du sud d'Uccle. Quelques quartiers du Pentagone et de la deuxième couronne, jouxtant la première couronne, ont par contre encore vu leurs prix augmenter.

 

La définition des mots en italique se trouve dans le glossaire du site.