Part de nouveaux habitants du territoire

Part de nouveaux habitants du territoire

Thème

Population


Moyenne régionale (2019 (2014))

-999,0 %

I. Introduction

L'indicateur permet d'analyser la part de nouveaux habitants du territoire à différentes échelles géographiques entre deux années. Cette fiche analyse se concentre sur le niveau du quartier, et traite donc de la part des nouveaux habitants du quartier.       

Dans ce cas, les nouveaux habitants sont les personnes absentes du quartier à la première année (par exemple : 2014), mais qui sont présentes à la dernière année (par exemple : 2019). Elles ont immigré (glossaire) dans le quartier ou sont nées au cours des y années écoulées.
À titre d'exemple, la nomenclature 2019 (2014) fait références aux nouveaux habitants du quartier en 2019, au regard de leur situation en 2014.

 


II. Description de la carte

II.1. En 2019 (2014)

Les nouveaux habitants du quartier sont fortement présents dans les quartiers centraux, tandis qu'ils sont peu représentés dans les quartiers situés aux limites de la Région.  

La part de nouveaux habitants du quartier varie de 70 % des habitants (quartier Européen) à 27 % des habitants (Bon Air). Les quartiers comportant les parts les plus importantes de nouveaux habitants du quartier sont situés dans le Pentagone ainsi que dans l'est de la première couronne, à proximité de fonctions spécifiques (travailleurs internationaux à Ixelles et Etterbeek (IBSA Focus n°24, 2018), étudiants à proximité de l'ULB et de la VUB).

Le quartier Molenbeek Historique, situé en bordure du Pentagone, comporte des parts de nouveaux habitants du quartier relativement faibles au regard des quartiers le jouxtant. 

II.2. Évolution entre 2002 (1997) et 2019 (2014)

La part de nouveaux habitants du quartier a légèrement augmenté de manière presque continue entre 2002 (1997) et 2013 (2008). Ces nouveaux habitants représentaient 48,3% de la population en 2013 (2008). Depuis, la part des nouveaux habitants du quartier baisse faiblement.

En 2002 (1997), les nouveaux habitants du quartier étaient surtout présents dans le Pentagone et le sud-est de la première couronne. En 2013 (2008), lorsque la part de nouveaux habitants du quartier était la plus importante, la plupart des quartiers de première couronne, en ce compris le croissant pauvre, présentaient des valeurs élevées également. Certains quartiers de seconde couronne, comme Université et Auderghem Centre, présentaient également des valeurs élevées.
En 2019 (2014), les nouveaux habitants sont mois représentés qu'auparavant dans le croissant pauvre
Le quartier Molenbeek Historique se démarque, avec une forte baisse entre 2013 (2008) et 2018 (2013).

Pour plus d'informations, le Focus de l'IBSA n°27 étudie les nouveaux habitants de la Région sur base de cette méthodologie. Les caractéristiques d'âge et position au sein du ménage de ces nouveaux habitants y sont également analysées.

 

Références

IBSA. DESIERE, S., STRUYVEN, L., CUYVERS, D., GANGJI, A., 2018. L'emploi international , enfin présent dans les statistiques sur le marché du travail. Bruxelles, Focus de l'IBSA n° 24.

IBSA. HAMESSE D., SIERENS A. 2018. Les nouveaux habitants des quartiers bruxelloisFocus de l'IBSA n°27.




 

La définition des mots en italique se trouve dans le glossaire du site.