Part des 18-29 ans dans la population totale

Part des 18-29 ans dans la population totale

Thème

Population

Sous-thème

Structure par âge


Moyenne régionale (2016)

17,28 %

I. Introduction

Le groupe d'âge des 18-29 ans est par excellence celui des citadins. Il se compose principalement de jeunes en phase d'émancipation, autrement dit de jeunes qui quittent le foyer familial dans le cadre de leur quête d'indépendance. Qu'ils soient originaires de la campagne, de la périphérie ou de la ville, ils sont attirés par la ville. Cette dernière est par définition un pôle d'emploi et de formation supérieure, un lieu où l'on trouve une grande diversité de logements de location et davantage de possibilités de loisirs et de vie sociale active. Beaucoup plus que les autres villes de Belgique, Bruxelles possède tous ces atouts en tant que capitale belge et européenne. C'est aussi à cet âge qu'interviennent la plupart des mouvements migratoires et que le gain migratoire (l'écart entre les flux entrants et sortants) en faveur de la Région bruxelloise est le plus marqué.

Nous tenons cependant à souligner une limitation importante quant aux données utilisées. Les jeunes venus d'en dehors de Bruxelles pour y suivre une formation supérieure vivent souvent dans une chambre d'étudiant alors que leur domicile légal reste établi à l'adresse de leurs parents. Or, les statistiques que nous utilisons ici sont celles du Registre national, lequel identifie les individus en fonction de leur domicile, de leur adresse officielle, de sorte que ce groupe d'âge sera systématiquement sous-estimé.



II. Description de la carte

II.1. En 2016

En 2016, les jeunes adultes âgés de 18 à 29 ans sont surreprésentés généralement dans les quartiers centraux de Bruxelles, depuis le Pentagone jusqu'à l'est de la première couronne (les quartiers situés à proximité du quartier européen et les quartiers compris entre le Pentagone et le quartier universitaire).

 

La part relativement importante de ce groupe d'âge dans ces quartiers s'explique notamment par le grand nombre de logements de location, la proximité du centre-ville et la présence d'établissements d'enseignement supérieur. à l'inverse, ces jeunes adultes sont sous-représentés dans les quartiers les plus reculés de la Région, notamment parce que les logements y répondent moins à leurs besoins et à leurs possibilités financières ainsi qu'en raison de la distance plus longue par rapport au centre-ville et de l'existence de plusieurs quartiers plus centraux dotés également d'universités et d'établissements d'enseignement supérieur.

Le quartier Kapelleveld, regroupant lui aussi de nombreux établissements d'enseignement supérieur, constitue une exception à cette règle. La présence de ces établissements explique d'emblée la part importante de 18-29 ans habitant ce quartier en dépit de sa situation en périphérie de la Région.


 

II.2. Évolution de 1997 à 2016

 

Le poids relatif de ce groupe d'âge a légèrement diminué entre 1997 (17,65 %) et 2004 (17,46 %). Sa part a ensuite augmenté progressivement jusqu'en 2009 (17,78 %), pour enfin amorcer un nouveau repli.

La répartition au sein de l'espace bruxellois a évolué. Durant les années '90, la présence de ce groupe s'est renforcée dans la première couronne et a diminué dans la seconde couronne. Depuis 2009, on observe un accroissement progressif de sa part relative dans la seconde couronne et, quelques années plus tard, également dans le croissant pauvre.


 

La définition des mots en italique se trouve dans le glossaire du site.